L'Argent,

de tes feuilles légères
aujourd'hui virtuel
argent! Argent! tu pues
nos poches pleines
de lourdes férailles
et vogue l'illusion
Argent! tu pues! tu pues!

Toi sur ton trône
où tu prones nos vies
aucune envie! aucune envie!

enfin nos rêves
lire les étoiles
pour notre chemin
demain! demain! nous!
nous! nous! demain!
Toi sur ton trône
où tu prones nos vies
vos privilèges vous brûlent
brûlés par le siège
Aucune envie! Aucune envie!

de tes feuilles légères
aujourd'hui virtuel
argent! Argent! tu pues
nos poches pleines
de lourdes férailles
et vogue l'illusion
Argent! tu pues! tu pues!





 


Serge Veine